Comment traverser
les difficultés

Un juste equilibre

Blog les 100pour100 positives - comment

   1- Accueillir nos émotions 

Lorsque nous vivons des événements douloureux ou que notre humeur nous entraîne vers des pensées ou des idées négatives, prenons le temps d’identifier et accueillir nos émotions, telles que la tristesse, la colère, la peur, le dégoût. 

Ces émotions désagréables (ou négatives dans le sens qu’elles nous font souffrir) font partie intégrante de notre expérience de vie et il est essentiel de les accueillir, d’en prendre soin et de les traverser 

Ces émotions sont des précieux repères pour nous aider à naviguer à travers les défis de la vie, à réfléchir sur nos expériences et à nous adapter aux situations difficiles.

Il ne faut surtout pas les nier, les fuire ou les combattre ce qui est le comportement instinctif mais ces 3 attitudes sont contre productives.
L’émotion désagréable vient nous révéler un message très important à entendre et qu’il nous faudra traverser tôt ou tard si on ne veut pas que le corps tombe malade !

Les émotions négatives ont toutes un message positif à nous transmettre : 

Ce qu’il y a de paradoxal avec les émotions négatives, c’est qu’elles sont toutes porteuses d’un message positif :

  • La colère a pour but d’obtenir une réparation (excuse, rectification…) mais également de revisiter le principe qui a été malmené.

  • La peur a pour objectif de se rassurer (obtenir des informations, passer à l’action…)

  • La tristesse à pour finalité de rebondir (passer à autre chose, relativiser…)

Aussi désagréables soient-elles, les émotions négatives sont là pour nous protéger. Les accepter revient à diminuer leurs impacts, les prendre en considération permet de se mettre en mouvement.


2 – Comment faire et que faire quand nous sommes confrontés à des épreuves ou à des émotions qui nous submergent ?

 

Reconnaître et nommer nos émotions 

En identifiant ce que nous ressentons précisément, que ce soit de la tristesse, de la colère, de la frustration ou autre chose, cela permet de prendre conscience de nos émotions et de commencer à les gérer.

Il est nécessaire de comprendre ce qui les a provoquées.
Voici ce qui déclenche les 3 émotions principales négatives :

  • la peur : la perception qu’une menace va bientôt arriver

  • la colère : le franchissement par une personne ou par soi-même d’une limite (valeur, règle…)

  • la tristesse : le sentiment de perdre ou d’avoir perdu quelque chose ou quelqu’un d’important pour soi

Pratiquer l’auto-compassion 


Une réaction courante quand nous traversons une difficulté est de s’en vouloir, se culpabiliser, se juger… Nous créons alors encore plus de souffrance et de repli sur soi.
Apprendre à se donner de la douceur et de la compréhension est d’une grande aide.
Se comporter avec soi-même comme on réagirait avec sa meilleure amie quand elle vient nous confier une douleur. (lire article S’aimer pour semer).

Respirer  

La méditation, la respiration profonde et la relaxation peuvent aider à calmer les émotions désagréables.
La respiration en conscience pendant plusieurs minutes et plusieurs fois par jour est un moyen puissant de calmer le stress et de revenir à l’instant présent.
Nos pensées nous entraînent dans des craintes et des regrets qui peuvent impacter notre moral nous projetant dans le passé ou le futur.
Revenir par la respiration à l’instant présent calme le mental, nous remet dans l’ici et maintenant ce qui ouvre à des nouvelles perspectives.

La pleine conscience consiste à être attentif à ses émotions sans les juger. En développant cette compétence, vous serez mieux à même de reconnaître et d’accepter vos émotions, qu’elles soient positives ou négatives.

Pour pratiquer :  3mn pour respirer

Exprimer nos émotions et prendre du recul 

Parler à un/une ami(e) de confiance, écrire dans un journal peut aider à libérer les émotions négatives et à les transformer en une source d’apprentissage
Simplement laisser les larmes couler lorsque nous en ressentons le besoin.
Laisser l’émotion s’exprimer avec le corps peut libérer une partie de la tension et du stress (pleurer, crier, frapper dans un punching-ball…)

Si nos émotions désagréables sont particulièrement intenses ou persistent sur une longue période, nous pouvons consulter un professionnel qui peut nous aider à explorer plus en profondeur les causes sous-jacentes de ces émotions.
 

Apprendre de nos émotions

Les émotions désagréables sont souvent des signaux importants.
Elles peuvent indiquer des domaines de notre vie qui nécessitent des ajustements ou des améliorations.
Nous pouvons les utiliser pour apprendre sur nous-même, pour avancer et grandir. 

Elles viennent nous indiquer des parties très importantes de nous-mêmes qui ont besoin d’être entendues ou qui nécessitent des changements.
Elles viennent aussi nous indiquer ce qui nous rend vraiment heureux et nous ouvrent des opportunités de lâcher prise et d’acceptation de ce que nous ne pouvons changer.
Les émotions négatives peuvent être d’excellents enseignants. 

Elles peuvent vous montrer ce qui ne va pas dans votre vie et vous inciter à apporter des changements positifs.

Pratiquer la patience 

Le processus de traverser des émotions désagréables peut prendre du temps.
En l’exprimant, en la reconnaissant et l’accueillant, cela vient enrichir notre expérience de vie et nous ouvre à plus d’humilité et de douceur envers les autres.
Chaque être humain fait l’expérience de sa propre vulnérabilité et cela nous rapproche les uns des autres.

Cultiver la gratitude 

Prendre du temps chaque jour pour réfléchir à ce pour quoi nous sommes reconnaissantes nous aide à rester ancrée dans le présent.
Nous fixons alors notre attention sur des pensées positives, sur la chance que nous avons ou sur des moments agréables qui nous ont fait du bien…
Ce regard positif sur les petits événements de notre quotidien vient transformer en profondeur notre rapport au monde.
Nous pouvons même nommer des choses positives apprises lors d’expériences douloureuses et les qualités d’humanité qu’elles nous ont permises de développer (compassion, écoute, compréhension, patience…)

Pratiquer des activités nourrissantes

Trouver des activités qui nourrissent nos émotions positives. Par exemple, l’exercice physique peut libérer des endorphines positives tout en nous permettant de gérer le stress.
L’activité qui nous permet de trouver de l’apaisement, du réconfort ou du plaisir sont à prioriser pour se faire chaque jour du bien.
C’est un moyen important de prendre soin de soi et de retrouver un état de bien-être en développant les émotions positives, comme la joie, la gratitude et l’amour, sont également essentielles pour notre bien-être. Elles nous procurent un sentiment de satisfaction, renforcent notre estime de nous-mêmes et favorisent des relations saines avec les autres.
  

En conclusion on peut dire que la clé du bonheur réside dans la capacité à trouver un équilibre entre les émotions négatives et positives.
Le bonheur ne consiste pas à éliminer les émotions négatives de notre vie, mais à trouver un équilibre harmonieux entre celles-ci et les émotions positives.
En acceptant et en comprenant nos émotions, nous pouvons vivre une vie plus riche, plus significative et plus heureuse.
Le chemin vers la joie réside dans la capacité à embrasser toutes nos émotions, à apprendre d’elles et à les utiliser comme des guides pour une vie plus équilibrée et épanouissante.

 

Je partage

Comment traverser
les difficultés

Un juste equilibre

Blog les 100pour100 positives - comment

   1- Accueillir nos émotions 

Lorsque nous vivons des événements douloureux ou que notre humeur nous entraîne vers des pensées ou des idées négatives, prenons le temps d’identifier et accueillir nos émotions, telles que la tristesse, la colère, la peur, le dégoût. 

Ces émotions désagréables (ou négatives dans le sens qu’elles nous font souffrir) font partie intégrante de notre expérience de vie et il est essentiel de les accueillir, d’en prendre soin et de les traverser 

Ces émotions sont des précieux repères pour nous aider à naviguer à travers les défis de la vie, à réfléchir sur nos expériences et à nous adapter aux situations difficiles.

Il ne faut surtout pas les nier, les fuire ou les combattre ce qui est le comportement instinctif mais ces 3 attitudes sont contre productives.
L’émotion désagréable vient nous révéler un message très important à entendre et qu’il nous faudra traverser tôt ou tard si on ne veut pas que le corps tombe malade !

Les émotions négatives ont toutes un message positif à nous transmettre : 

Ce qu’il y a de paradoxal avec les émotions négatives, c’est qu’elles sont toutes porteuses d’un message positif :

  • La colère a pour but d’obtenir une réparation (excuse, rectification…) mais également de revisiter le principe qui a été malmené.

  • La peur a pour objectif de se rassurer (obtenir des informations, passer à l’action…)

  • La tristesse à pour finalité de rebondir (passer à autre chose, relativiser…)

Aussi désagréables soient-elles, les émotions négatives sont là pour nous protéger. Les accepter revient à diminuer leurs impacts, les prendre en considération permet de se mettre en mouvement.


2 – Comment faire et que faire quand nous sommes confrontés à des épreuves ou à des émotions qui nous submergent ?

 

Reconnaître et nommer nos émotions 

En identifiant ce que nous ressentons précisément, que ce soit de la tristesse, de la colère, de la frustration ou autre chose, cela permet de prendre conscience de nos émotions et de commencer à les gérer.

Il est nécessaire de comprendre ce qui les a provoquées.
Voici ce qui déclenche les 3 émotions principales négatives :

  • la peur : la perception qu’une menace va bientôt arriver

  • la colère : le franchissement par une personne ou par soi-même d’une limite (valeur, règle…)

  • la tristesse : le sentiment de perdre ou d’avoir perdu quelque chose ou quelqu’un d’important pour soi

Pratiquer l’auto-compassion 


Une réaction courante quand nous traversons une difficulté est de s’en vouloir, se culpabiliser, se juger… Nous créons alors encore plus de souffrance et de repli sur soi.
Apprendre à se donner de la douceur et de la compréhension est d’une grande aide.
Se comporter avec soi-même comme on réagirait avec sa meilleure amie quand elle vient nous confier une douleur. (lire article S’aimer pour semer).

Respirer  

La méditation, la respiration profonde et la relaxation peuvent aider à calmer les émotions désagréables.
La respiration en conscience pendant plusieurs minutes et plusieurs fois par jour est un moyen puissant de calmer le stress et de revenir à l’instant présent.
Nos pensées nous entraînent dans des craintes et des regrets qui peuvent impacter notre moral nous projetant dans le passé ou le futur.
Revenir par la respiration à l’instant présent calme le mental, nous remet dans l’ici et maintenant ce qui ouvre à des nouvelles perspectives.

La pleine conscience consiste à être attentif à ses émotions sans les juger. En développant cette compétence, vous serez mieux à même de reconnaître et d’accepter vos émotions, qu’elles soient positives ou négatives.

Pour pratiquer :  3mn pour respirer

Exprimer nos émotions et prendre du recul 

Parler à un/une ami(e) de confiance, écrire dans un journal peut aider à libérer les émotions négatives et à les transformer en une source d’apprentissage
Simplement laisser les larmes couler lorsque nous en ressentons le besoin.
Laisser l’émotion s’exprimer avec le corps peut libérer une partie de la tension et du stress (pleurer, crier, frapper dans un punching-ball…)

Si nos émotions désagréables sont particulièrement intenses ou persistent sur une longue période, nous pouvons consulter un professionnel qui peut nous aider à explorer plus en profondeur les causes sous-jacentes de ces émotions.
 

Apprendre de nos émotions

Les émotions désagréables sont souvent des signaux importants.
Elles peuvent indiquer des domaines de notre vie qui nécessitent des ajustements ou des améliorations.
Nous pouvons les utiliser pour apprendre sur nous-même, pour avancer et grandir. 

Elles viennent nous indiquer des parties très importantes de nous-mêmes qui ont besoin d’être entendues ou qui nécessitent des changements.
Elles viennent aussi nous indiquer ce qui nous rend vraiment heureux et nous ouvrent des opportunités de lâcher prise et d’acceptation de ce que nous ne pouvons changer.
Les émotions négatives peuvent être d’excellents enseignants. 

Elles peuvent vous montrer ce qui ne va pas dans votre vie et vous inciter à apporter des changements positifs.

Pratiquer la patience 

Le processus de traverser des émotions désagréables peut prendre du temps.
En l’exprimant, en la reconnaissant et l’accueillant, cela vient enrichir notre expérience de vie et nous ouvre à plus d’humilité et de douceur envers les autres.
Chaque être humain fait l’expérience de sa propre vulnérabilité et cela nous rapproche les uns des autres.

Cultiver la gratitude 

Prendre du temps chaque jour pour réfléchir à ce pour quoi nous sommes reconnaissantes nous aide à rester ancrée dans le présent.
Nous fixons alors notre attention sur des pensées positives, sur la chance que nous avons ou sur des moments agréables qui nous ont fait du bien…
Ce regard positif sur les petits événements de notre quotidien vient transformer en profondeur notre rapport au monde.
Nous pouvons même nommer des choses positives apprises lors d’expériences douloureuses et les qualités d’humanité qu’elles nous ont permises de développer (compassion, écoute, compréhension, patience…)

Pratiquer des activités nourrissantes

Trouver des activités qui nourrissent nos émotions positives. Par exemple, l’exercice physique peut libérer des endorphines positives tout en nous permettant de gérer le stress.
L’activité qui nous permet de trouver de l’apaisement, du réconfort ou du plaisir sont à prioriser pour se faire chaque jour du bien.
C’est un moyen important de prendre soin de soi et de retrouver un état de bien-être en développant les émotions positives, comme la joie, la gratitude et l’amour, sont également essentielles pour notre bien-être. Elles nous procurent un sentiment de satisfaction, renforcent notre estime de nous-mêmes et favorisent des relations saines avec les autres.
  

En conclusion on peut dire que la clé du bonheur réside dans la capacité à trouver un équilibre entre les émotions négatives et positives.
Le bonheur ne consiste pas à éliminer les émotions négatives de notre vie, mais à trouver un équilibre harmonieux entre celles-ci et les émotions positives.
En acceptant et en comprenant nos émotions, nous pouvons vivre une vie plus riche, plus significative et plus heureuse.
Le chemin vers la joie réside dans la capacité à embrasser toutes nos émotions, à apprendre d’elles et à les utiliser comme des guides pour une vie plus équilibrée et épanouissante.

 

Je partage

Comment traverser les difficultés